Accueil > ANTENNE CLINIQUE > IRONIK !, le bulletin Uforca

Recherche

Par activités


Dernières publications


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – Février 2020

    Le bulletin Uforca numéro 38

    Déshabillage du genre

    « Devant le fou, devant le délirant, n’oublie pas que tu es, ou que tu fus, analysant, et que toi aussi, tu parlais de ce qui n’existe pas. »

    Il y a des siècles, Aristote s’attacha à définir les bases de l’ontologie et de la logique. Sa pensée systématique découpa les diverses façons selon lesquelles l’être pouvait se dire dans le langage. Les catégories listées comme telles, étaient autant de déterminations. Le genre en fait partie.


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – novembre 2019

    Le bulletin Uforca numéro 37

    Du symptôme et de l’amour

    La psychanalyse est, depuis son origine, une histoire de symptôme et d’amour. Si Freud a pu contribuer à élever à la dignité du symptôme ce qui était à l’époque perçu comme des anomalies du système nerveux, c’est bien par la grâce de l’amour de transfert.


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – mai 2019

    Le bulletin Uforca numéro spécial #2

    En ce moi de mai, Ironik ! propose à ses lecteurs un numéro spécial en direction du prochain colloque Uforca.


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – mars 2019

    Le bulletin Uforca numéro 34

    Les comités d’éthique de l’intelligence artificielle

    Ce lundi 4 mars, l’Unesco accueillait un colloque sur l’éthique de (IA). Devant l’impuissance à légiférer ou réglementer l’IA à l’échelle internationale, la volonté affichée par la directrice générale, Audrey Azoulay, est « de définir un socle de principes éthiques qui encadreraient cette disruption »


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – janvier 2019

    Le bulletin Uforca numéro 33

    Clinique sous algorithme

    « À force de produire des machines, de manier des machines, d’être l’interlocuteur de machines, il s’est produit quelque chose dans l’imaginaire de l’homme contemporain – se prendre pour une machine ou aimer être traité comme une machine. »


Autres publications