Université Populaire Jacques-Lacan

IRONIK ! Le bulletin Uforca

Numéro 2 – Octobre 2014

Jeudi 18 décembre 2014, par BB // IRONIK !, le bulletin Uforca


Quid du désir de formation ?
Le désir nous pousse à participer aux Sections cliniques, là où les concepts qui structurent la pratique de la psychanalyse sont enseignés. Passion du signifiant, le désir court sous les lignes, il pourrait bien nous pousser à rêver, c’est à dire à continuer de dormir, afin d’éviter l’insupportable de la castration. La formation pourrait être du formatage, si le ravivement des concepts par une dialectique de l’expérience ne venait la subvertir.
Lacan nous décille : le désir n’a pas d’objet propre, c’est un scandale dont il s’agit d’être responsable. Son énergie est libidinale, ses voies sont perverses. Il prend toujours des chemins de traverse qui sentent la noisette – celle de l’objet du fantasme. Nulle formation ne vous délivrera de son attrait. Une analyse peut vous permettre de le récupérer, comme grain de fantaisie. Alors, de votre désir de formation à votre être de savoir, il y aura eu le saut d’un réveil, la fin du supposé savoir.
Capable de vous approcher du réel, serez-vous alors comme un analyste... déformable à souhait ?

Ironikement vôtre,
Marie Laurent

Le billet de la rédaction

Les travaux de ce numéro isolent la question du désir sans pouvoir mettre la main dessus conformément à la structure. L’énonciation de chacun en fait le fil. Nous suivrons avec cinq textes, le désir profondément arrimé à la structure du langage, à la castration comme effet du signifiant. La prise du sujet dans la chaîne signifiante a pour effet une perte et dans l’Autre, manque un signifiant pour dire cet être perdu. Patrick Roux met ce point en évidence, le désir comme métonymie du manque-à-être, mais il avance aussi une autre conséquence de cette passion du signifiant. Divisé, le sujet « trouve son support dans l’autre, [...] l’objet comme tel », formule du fantasme dans l’inconscient. Geert Hoornaert s’interroge sur un certain état du signifiant, sur ce qui est masqué derrière le vœu oedipien, « ce qu’il y a de plus profond dans la structure du désir », le rapport entre la vie et le signifiant. Avec Rodolphe Adam nous gravitons sur l’orbite de deux astronautes : un homme et une femme. Silence ! on tourne, la
science, le maître, le fantasme, ça tourne ! L’irruption d’un réel les propulsent dans l’infini mais, au comble de l’effroi, une voix jaillit et rebranche la jeune femme sur l’Autre. Ils se ratent mais les mots de l’Autre ont fait mouche, le corps lesté par la rencontre retrouve le sillon de son désir. C’est ce que nous attendons d’une cure. Sam en témoigne également dans son travail engagé avec deux praticiennes dont le désir est orienté par la psychanalyse. Marie-Anne Thomasset nous régale : elle attrape la question du désir côté libido par « l’exercice du nonsense », creuset de lalangue dont le sujet garde la trace.

Anne Marie Meiser, pour le Cartel Ironik !

Accéder directement à IRONIK ! n°2 et à son contenu.

Sommaire

LA GRAVITÉ DU DÉSIR
Rodolphe Adam
« Les corps parlants ne s’attirent pas toujours, et même quand ils s’attirent, quelque chose fait résistance : l’inexistence du rapport sexuel. Et dans l’espace ?… »

UN DÉSIR QUI S’OPPOSE À L’ ŒDIPE
Patrick Roux
« Lacan poursuivra sa théorie du désir au-delà de l’interdit paternel posé sur la jouissance et d’un objet perdu à retrouver, scellant la promesse incluse dans le désir… »

HAMLET, LA TRAGÉDIE DU DÉSIR
Geert Hoornaert
« Les paradoxes du désir trouvent leur ressort dans « un champ où règne le mot, le signifiant ». Dans les choses du désir, c’est le mot et pas le sujet qui est maître… »

L’EXERCICE DU NON SENS, EXERCICE DU DÉSIR
Marie-Anne Thomasset-Kraft
« À la question « comment le signifiant va t-il entrer dans ce monde ? » Lacan nous propose de suivre Alice au pays des merveilles dans la voie du nonsense… »

LOUER SON DÉSIR À PLUSIEURS
« Quand une orthophoniste et une psychologue témoignent ensemble de l’insertion d’un sujet dans le langage… »

GAMES OF THRONES : UN PSTD POUR TOUS !
Martine Versel
« Quand il se passe « un truc », Internet est dans le coup. Game of Thrones, série la plus téléchargée à ce jour, est un phénomène culturel total… »

L’ÉTHIQUE DE L’INCONSCIENT À L’HEURE DE LA ROBOTIQUE
Marie Tabarin
« Difficile d’être lanceur d’alerte dans cette période où s’effritent DSM-5, Human Brain Project, etc. Tous ces projets ambitieux et coûteux arrivent au terme du crédit – scientifique – que l’on pouvait leur accorder… »

LACAN SENS DESSUS DESSOUS
Clotilde Leguil interviewe Patrick Almeida

Accéder directement à IRONIK ! n°2 et à son contenu.

Revenir à IRONIK ! ou à l’Antenne clinique.
Revenir à l’Accueil du site » ou à la rubrique Lire, écouter, voir ».
Accéder directement à l’Agenda ».