Université Populaire Jacques-Lacan

IRONIK ! Le bulletin Uforca

Numéro 4 – Janvier 2015

Jeudi 5 février 2015, par BB // IRONIK !, le bulletin Uforca


Ce qui fait obstacle à l’avancée du savoir en psychanalyse relève de la méconnaissance. Nous l’avons là, sous le nez, mais nous ne savons pas le voir, faute de fouiller aveuglément dans l’escarcelle de nos préjugés, négligeant un point, posant l’accent à la mauvaise place et manquant ainsi la perspective. Le matériel pourtant, contenait ce qui reste ignoré. Les choses avaient été énoncées mais il fallait un tour supplémentaire pour qu’elles prennent force de vérité.

Les journées UFORCA sont l’occasion d’un travail de recherche, soit, d’un affrontement avec notre pente à la méconnaissance. Un mois à l’avance, les participants seront conviés à lire les textes destinés à être étudiés. Le jour J, le matériel, aussi précis que divers par son style, donnera lieu à une conversation avec les auteurs : interrogation des résultats, comparaison des constructions, déduction ensemble au risque de la mise en question des théories antérieures, déplacement de perspective. Le réel en jeu est remis à la fonte, arraché ! Tel est l’enjeu, tel est le pari.

Cette année, le thème de notre journée sera : « Modes de jouir, le temps pour choisir ». Ce numéro exceptionnel d’Ironik ! est consacré à sa présentation. Gil Caroz est responsable de son organisation. Nous publions en exclusivité la conférence qu’il n’a pas faite, mais qu’il a bien voulu nous confier !

Car il s’agit, chacun, de nous préparer.
Dès maintenant, nous pouvons nous inscrire. Les places sont chères : leur nombre est limité. Si nous n’y sommes pas, nous manquerons une occasion de chercher...
À chacun tout seul de choisir, n’est-ce pas ?

Ironikement vôtre,

Marie Laurent

Accéder directement à IRONIK ! n°4 et à son contenu.

Sommaire :

MODES DE JOUIR, LE TEMPS POUR CHOISIR
Gil Caroz
L’Un-tout-seul c’est le destin pourrait être la réponse de Lacan à la formule freudienne. À savoir que le destin se produit au lieu où le S1, radicalement séparé de l’Autre comme réseau des signifiants, vient s’inscrire sur le corps comme Autre. Il s’agit d’une conjugaison contingente et traumatique entre deux substances, l’une signifiante, nommée l’Un-tout-seul, l’autre jouissante et non négativable…

L’AMOUR « PANIER SHOPPING »
Martine Versel
Rencontrer l’Autre pour un instant ou pour toujours reste l’affaire de nos vies. À l’heure du net, (…) il s’agit de maximiser ses chances « with algorithms » ! …

L’AMOUR ET LES FORÊTS D’ERIC REINHARDT
Alexandra Dauplay- Langlois
L’auteur détache par l’écriture cette part singulière en chacun où il s’agit d’« accepter sa propre bizzarerie pour en faire sa joie.

LACAN SENS DESSUS DESSOUS
Clotilde Leguil interviewe Fabian Fajnwaks.
F. F. : C’est le propos de Lacan dans le séminaire L’acte analytique, dans la leçon du 27 mars 1968 : « Quand une femme croit aimer un homme, en fait elle le désire, quand un homme croit désirer une femme, en fait il l’aime »…

Accéder directement à IRONIK ! n°4 et à son contenu.

Revenir à IRONIK ! ou à l’Antenne clinique.
Revenir à l’Accueil du site » ou à la rubrique Lire, écouter, voir ».
Accéder directement à l’Agenda ».