Accueil > ANTENNE CLINIQUE > IRONIK !, le bulletin Uforca

Recherche

Par activités


Dernières publications


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – Avril 2021

    Le bulletin Uforca numéro 46

    LE RIRE d’EOLE Si loin si proche Pourquoi et comment écrire sur l’exil lorsque l’on a les deux pieds sur la terre qui nous a vu naître, lorsque l’on se fond « charnellement dans la topographie d’un lieu1 » comme l’écrit Gabriel Faye, lui qui a vécu le génocide rwandais, lui qui a dû brutalement quitter son pays en même temps que son enfance. Il est un exil, qui n’est ni d’espace ni de lieu, qui peut équivaloir « à être déterré (desterrado), littéralement hors de la terre, sans terre, en dehors du monde (...)


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – Mars 2021

    Le bulletin Uforca numéro 45

    En analyse


    « En thérapie », la série, version française, initiée par Éric Tolenado et Olivier Nakache a été vue par 23 millions de personnes. Elle a fait la Une de Télérama, Libération… Le magazine Marianne a réalisé un entretien avec deux psychanalystes cinéphiles, notre collègue Éric Zuliani y salue ce qui, dans cette série, « a le mérite de percer le mur des opinions, et de se centrer sur l’expérience en tant que telle »1.
    Elle fait écrire les journalistes du Monde, du Point… Nourrit les tribunes.
    Il y a tout lieu de croire – et d’espérer – que ni les médias ni la série ne s’arrêteront là.


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – Décembre 2020

    Le bulletin Uforca numéro 44

    Teintes et tonalités


    L’orientation de Jacques Lacan et de Jacques-Alain Miller, nous intime à nous enseigner de la psychose, non parce qu’elle serait dans un ailleurs, derrière une « muraille propice à s’y tenir à l’abri », mais bien plutôt parce que « Le psychotique franc comme le normal sont des variations du parlêtre. » C’est bien parce que l’Autre n’existe pas et le rapport sexuel non plus, que nous sommes tous égaux face à la jouissance. Quel mode, alors, va rythmer la jouissance chez chacun ? Quelles solutions, alors, vont pouvoir s’inventer ? Quelle agrafe ? Quel point de capiton ?


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – Novembre 2020

    Le bulletin Uforca numéro 43

    La jouissance : horizons et tourbillons

    Il y a la jouissance dont on connaît la trajectoire, ou celle qui n’a ni début ni fin, ni avant ni après ; la jouissance qui s’accroche à l’homme ou celle qui est sans attache ; celle qui se dit, celle qui se tait, celle qui a un lieu, celle qui s’engendre sans cesse. Celle qui s’éprouve dans l’isolement et le silence, celle qui bruisse. Celle qui est drainée par le phallus et celle qui n’y est pas toute.
    Plus ou moins étrange, toujours étrangère.
    En ligne continue, en droite brisée ou bien en tourbillons incessants.


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – Septembre 2020

    Le bulletin Uforca numéro 42

    LE RIRE d’EOLE Il était une fois Désuètes les fictions ? L’époque est-elle exclusivement celle du clash1, des tweets cinglants, des buzz invérifiables, des coups de théâtre vite faits vite oubliés ?
    Faut-il parler d’îlots de résistance face au mouvement planétaire qui se nourrit de l’instantané, de la surprise, selon une logique de la rupture2 chère à Donald Trump ?
    D’après l’analyse de Christian Salmon, qui évoque une crise de la narration, les discours du président des États-Unis « n’ont ni début ni fin, (...)


Autres publications