Séminaire ACF 2014-15 - Rouen et Le Havre

Atelier clinique - Cas par cas, la question du nouage

Les mardis 7 oct., 2 déc., 27 janv., 31 mars, 12 mai

Samedi 20 septembre 2014, par MB // ACF 2014-15 : les archives


L’atelier clinique s’articule à chaque séance autour d’un cas clinique ou littéraire rédigé par un des participants désireux de le faire.
Après lecture de celui-ci nous tentons de converser, de nous questionner, de nous orienter avec la boussole de la clinique borroméenne. Il s’en déduit du nouveau concernant le cas, et un enseignement pour les participants, dont la pratique s’en trouve modifiée.

Dans le cadre de ce groupe de travail à plusieurs on peut être simple auditeur, participer au débat, ou présenter un cas.

Comme c’est un atelier, on « bricole » à plusieurs, parfois même tous ensemble, en s’avançant dans des territoires parfois méconnus ; de questions en essais de s’y retrouver, il y a des ratés, des concepts que l’on tente d’apprivoiser, et tout à coup, quelque chose s’éclaire et on s‘enthousiasme.

Les personnes désireuses de participer, d’avoir de plus amples renseignements sur cet atelier ou qui souhaiteraient présenter un travail peuvent nous contacter.

Cinq soirées sont prévues ; trois auront lieu à Rouen et deux au Havre :

- Mardi 7 octobre 2014 – Rouen, 21 h.
Valérie Letellier a présenté le suivi de Sylvain, garçon au long passé institutionnel qu’elle a reçu à ses 8 ans puis durant sa préadolescence. Trois temps se dégagent :
– celui du questionnement : comment accrocher un enfant qui n’a aucune demande, aucune plainte ?
– celui où semble émerger une demande de cet enfant pour temporiser la jouissance.
– celui où, à la suite de la confrontation au réel sous forme de passage à l’acte du patient, une nouvelle interrogation se pose sur la structure et sur la conduite de la cure.
Il sera intéressant de repérer les effets de cette nouvelle orientation de la cure qui s’appuie davantage sur l’imaginaire avec ce jeune patient.

- Mardi 2 décembre 2014 – Le Havre, 21 h.

« Je danse donc je suis »

Monsieur D. est venu rencontrer un psychologue pour trouver des solutions face à un sentiment d’exister vacillant qui le met en difficulté dans sa vie amoureuse. La clinique borroméenne s’avère utile pour saisir ce qui peut soutenir cet homme. Il s’agira de montrer ses difficultés mais aussi de repérer les inventions qu’il a mises en place pour faire tenir, par l’imaginaire, un nouage resté très fragile.

- Mardi 27 janvier 2015 – Rouen, 21 h.
Béatrice Demuynck nous parlera de l’accompagnement d’un patient qui, quand elle le reçoit, dit être au bord « d’exploser ». Au fil du suivi, c’est en repérant les coordonnées ayant entraîné le déclenchement de sa psychose que de nouvelles formes de nouages vont faire signe.

- Mardi 31 mars 2015 – Le Havre, 21 h.
Jean-Yves Vitrouil évoquera le suivi d’une jeune femme :
« Bonjour c’est Yasmine, vous savez quoi faire après le bip ». C’est ainsi que se présente cette jeune fille de 18 ans alors que j’essaye de la rappeler après qu’elle ait tenté de me joindre pour une psychothérapie. Si pendant un temps se pose pour moi la question du diagnostic, assez vite il me semble nécessaire de trouver avec elle des solutions pour que la construction fragile qu’elle a élaborée tienne avec la lecture, l’écriture et notre conversation hebdomadaire. Nous conversons.... sans perdre de vue ce qui la caractérise d’être « Au bord de... ».

- Mardi 12 mai 2015 – Rouen, 21 h.
Isabelle Izard présentera le cas de Mr B qu’elle rencontre dans le cadre d’un travail à domicile :

Est-ce que l’existence existe ?

Entre énigme et perplexité, Mr B cherche à répondre à cette question qui lui est essentielle. Pour cet homme un nouage s’est opéré pendant quelques années, puis le nœud s’est défait. Les mathématiques, son épouse, l’institution psychiatrique ont assumé tour à tour une fonction de suppléance fragile. La construction du cas s’est attachée à la question de la dissolution imaginaire dans le délire, de l’ego, et de la forclusion de l’image du corps.
Nous interrogerons autour de ce travail la place du clinicien au domicile du patient.

A Rouen :
Hôtel des Sociétés savantes, 190 rue Beauvoisine – Rouen (76)
Consulter le plan d’accès.

Au Havre :
UCID, Hôpital Pierre Janet, 47 rue de Tourneville, Le Havre (76)
Consulter le plan d’accès.

Renseignements :


ou


ou

Télécharger l’affiche :

Revenir à Séminaires et enseignements » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».