Accueil > ACF-NORMANDIE > Actualité de la Causalité psychique - Que devient la folie dans nos pratiques (...)

Recherche

Par activités


Publié le mardi 27 octobre 2020

Après-midi de travail au Havre

Actualité de la Causalité psychique - Que devient la folie dans nos pratiques ?

Samedi 28 novembre – 14h-17h – Le Havre











Quentin Metsys, Allégorie de la folie

L’APRES-MIDI DE TRAVAIL EST ANNULE. IL SERA REPROGRAMME DES QUE LES CONDITIONS SANITAIRES LE PERMETTRONT

L’ACF-Normandie vous invite à un après-midi de travail :


Actualité de la Causalité psychique

Que devient la folie dans nos pratiques ?


avec la participation de Fabien Grasser, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP, psychiatre, chef de service de l’Unité clinique Jacques Lacan à Yerres, ex-directeur du CPCT de Paris.

« C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. »
Erasme, « L’éloge de la folie » (1511)

« Et l’être de l’homme, non seulement ne peut être compris sans la folie, mais il ne serait pas l’être de l’homme s’il ne portait en lui la folie comme la limite de sa liberté. »
Lacan, « Propos sur la causalité psychique » (1946)


ARGUMENT :


La science est devenue une composante incontournable de la matière de nos réflexions. Même quand les conditions nécessaires de production du savoir scientifique s’estompent, nous rencontrons, nous nous servons de ces données1.

Et là, dès que la pratique s’appuie sur la Science, y compris celle des laboratoires et des experts, surgit un malentendu.

Dans notre quotidien, dans ce qui fait la pratique de nos métiers, soignants, enseignants, politiques et policiers ou juristes, voire simplement le questionnement que nous pouvons avoir au sujet de notre santé, ou des guides de nos actions, nous constatons des vides, des manques, des cas singuliers, des apories, des impasses.
Ou alors, surgit une question sans réponse : qui croire ? Dès que nous ne sommes plus « spécialistes », ou experts, la question devient insoluble. Son énoncé même reste problématique. Car justement l’un des fondements de la science est d’exclure le singulier de la croyance.

Le texte des Ecrits de Jacques Lacan, « Propos sur la Causalité Psychique », qui a été prononcé juste après la deuxième guerre mondiale, met en tension ces questions.
En soulignant la singularité de chaque un, chacun qui se questionne, par exemple dans l’expérience de parole avec un analyste, qui fait surgir la possibilité de s’attribuer un inconscient, et donc ouvre aux questions de l’action de l’interprétation, nous pourrons suivre l’actualité de ce texte.
Mais aussi, l’actualité de l’enseignement de l’auteur, Jacques Lacan.
La place essentielle faite dans ce texte à un mot qui est devenu à la fois rare, non scientifique, et à la limite de pouvoir être dit, car non conforme à l’expression dite correcte, la folie, nous servira pour nous orienter.

Nous examinerons aussi les lieux qui ont accueilli cette folie, ou qui la rencontrent dans l’exercice quotidien, singulier. Nous essaierons de dégager les pratiques qui sont issues de ces lieux, les créations qui ont été avancées.
Nous questionnerons les objets qui ont surgi : aussi bien ceux qui servent les « diagnostiques » que ceux qui axent les « traitements » de ce qui est désormais « trouble ».

Au plaisir de vous rencontrer au Havre, le bien nommé pour nous accueillir, en présence si c’est possible, sinon autrement.
J’espère que nous pourrons programmer deux rencontres, la première étant prévue le 28 novembre.

A bientôt,

Catherine Grosbois, déléguée régionale de l’ACF en Normandie

Note :
1 Par exemple dans les données scientifiques qui ont déterminé les directives à prendre lors du temps de confinement et qui étaient basées sur une seule source d’expérience, Laurent Eric, Lacan Quotidien, n° 874


Cet après-midi de travail aura lieu samedi 28 novembre de 14h à 17h - ANNULATION - Il sera reprogrammé dès que les conditions sanitaires le permettront. s

Cinéma Le Studio
3 rue du général Sarrail – Le Havre

Consulter le plan d’accès »

Participation aux frais : 10 euros
(demi-tarif pour étudiants de moins de 25 ans et demandeurs d’emploi)

Le programme sera communiqué en temps utile

Renseignements :
06 08 41 23 78 ou envoyer un mail


Télécharger l’affiche :


Revenir à L’ACF-Normandie » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».