Accueil > Connexions > Lire > Père-version et consentements

Recherche

Par activités


Publié le vendredi 4 décembre 2020

A lire...

Père-version et consentements

Un livre de Dominique Wintrebert , Elisabeth Leclerc-Razavet , Georges Haberberg

Présentation

Dix ans de recherche ont abouti à l’écriture de cet ouvrage. Il prend le parti de réinterroger la fonction du père, de suivre son destin dans son rapport à la jouissance féminine jusqu’à l’impossible du rapport sexuel. Réévaluer la pratique à l’aune des concepts de Père-version et de consentements, concerne le sujet aux prises avec les dimensions de l’amour, de la jouissance et du désir. L’évolution impressionnante de notre modernité, impactée par l’explosion des avancées de la science et de ses applications dans notre quotidien, bouleverse le regard que nous portons sur les temps premiers de la découverte freudienne.

Quatrième de couverture

La condition de paternité pour un homme est de faire d’une femme la cause de son désir. Cette condition, Lacan la nomme Père-version.

Elle a son corollaire : quel choix de père la mère fait-elle pour son enfant ? La question est rarement abordée sous cet angle. Il arrive qu’une femme soit séduite, comme Eve a pu l’être par le serpent. Il arrive que, de cette rencontre, elle veuille un enfant, que l’homme rencontré soit père de son enfant. La version selon laquelle cet homme jouit d’elle entre alors en jeu.

Nous voilà renvoyés au tableau de la sexuation de Lacan avec ces questions : un homme est-il bien à situer « côté homme » quand il jouit de cette femme-là ? Mais que veut dire pour un homme qu’une femme soit cause de son désir ?

L’organe est en jeu mais le phallus l’est-il ? « Bander n’a aucun rapport avec le sexe », dit Lacan. Que veut-il dire exactement ? S’il parle du « privilège paradoxal du phallus », c’est bien que le phallus n’est pas seulement organe de jouissance, mais aussi signifiant du désir. Tant pour l’homme que pour la femme, consentement et castration sont au rendez-vous pour accueillir cet enfant.

De tout temps l’enfant a interrogé le lien qui a présidé sa venue au monde. Il est concerné par la qualité du désir du père envers la mère.

La clinique aura été le souffle de cette recherche.


Georges Haberberg, Élisabeth Leclerc-Razavet et Dominique Wintrebert sont psychanalystes, membres de l’École de la Cause freudienne et de l’Association Mondiale de Psychanalyse. Ont également contribué à cet ouvrage : Patrice Aron, Laurent Dumoulin, Romain Lardjane, Anne-Marie Meiser, Marion Outrebon, Virginia Rajkumar, Anicette Sangnier, Laure Strozecki.


Ce livre est édité par L’Harmattan, collection Etudes psychanalytiques ; il est disponible en librairie ou sur ECF-Echoppe. Vous le trouverez en version numérique sur le site des éditions L’harmattan. Vous pouvez aussi le demander à la librairie de l’ACF en Normandie : commander ou contacter la libraire de l’ACF-Normandie

Revenir à l’Accueil du site » ou à la rubrique Lire, écouter, voir ».
Accéder directement à l’Agenda ».