ACF-Normandie 2014-15

Soirée de rentrée des Cartels en Normandie – « Tu peux venir avec ton point d’interrogation »

Vendredi 21 novembre 2014 – Rouen

Vendredi 14 novembre 2014, par BB // Cartels


Soirée de rentrée des cartels en Normandie

Vous êtes invité à la rentrée des cartels, formule inventée par Jacques Lacan pour travailler à plusieurs une question particulière autour de ce qu’on ne sait pas mais qu’on voudrait savoir.

A qui s’adresse le cartel ? A celle et celui qui, « piqué » par la psychanalyse, se questionne sur sa clinique, son travail, un concept, bref toute chose dont il pense que des réponses peuvent être travaillées, trouvées, dans le champ analytique. J’ai donc pensé que le cartel s’adresse à vous, que vous faites partie de son public…

Modalité de formation, le cartel est un petit groupe léger où chacun amène son point d’interrogation. On y met en forme sa question pour pouvoir la traiter. Dans un cartel, l’élaboration est « trans » : elle traverse les participants, chacun peut se nourrir de ce qui surgit du collègue et chacun peut nourrir la réflexion des autres. Il y a autant de « styles » de cartels que de cartellisants. Comme tout organe, le cartel se définit par ce que l’on en fait, comment on l’habite. Quel prédicat convient au cartel ? : « scilicet », « tu peux savoir ».

Cette soirée est conçue comme un moment de rencontre, de considérations, d’échanges, autour de la proposition de travailler en cartel à partir des préoccupations de chacun.
Cette rencontre sera la « rentrée des cartels » et aura lieu le 21 novembre à l’hôtel des sociétés savantes à Rouen (20h30).

Serge Dziomba,
délégué aux cartels de l’ECF pour la Normandie

Compte-rendu de la soirée de rentrée des cartels en Normandie

Les effets du point d’interrogation

Vendredi 21 novembre s’est tenue la Réunion de rentrée des Cartels. Pour commencer j’ai rappelé sa spécificité en tant que groupement. Elle réside dans la fonction de la plus-une personne comme « leader pauvre » qui n’est pas un professeur mais un aiguillon, un soutien à la mise en forme et au traitement de la question de chacun des cartellisants. Elle tient au statut si spécial du savoir - car structuré autour d’un trou - que délivre la psychanalyse d’orientation lacanienne. Puis, j’ai montré différentes possibilités, différents usages du cartel en prenant quelques articles du dernier numéro de « Cartello » que l’on trouve sur le site de l’Ecole de la Cause Freudienne. Chacun ensuite est entré dans la conversation en indiquant ses centres d’intérêt, les thématiques qui pourraient mener à un travail en cartel. Ainsi se sont dégagés, outre la préparation du prochain colloque de l’A.C.F.- Normandie, les propositions que je vous adresse au nom de cette assemblée, un « propose cartel » en quelque sorte pour reprendre l’invention d’un participant :

- Les addictions.
- La psychanalyse et les institutions (en lien avec le séminaire « Corps agités, psychanalyse et institutions » animé par Marie Izard-Delahaye pour ceux qui le souhaitent).
- La violence.
- Les pratiques autour des enfants.

Les personnes intéressées peuvent envoyer leurs coordonnées à Serge Dziomba (voir adresse mail ci-dessous)

Enfin, un cartel est né durant la soirée autour de l’étude du dernier Cours de Jacques-Alain Miller « L’Etre et l’Un ».

Cette réunion trouvera une suite dans une initiative qui se déroulera au printemps 2015.

D’ici là bon travail et que le vent du cartel vous soit favorable !

Serge Dziomba,
délégué aux cartels de l’ECF pour la Normandie

Vendredi 21 novembre 2014 à 20h30.

Sociétés savantes, 190 rue Beauvoisine – Rouen.
Consulter le plan d’accès.

Renseignements :

Revenir à la Rubrique Cartels, à l’ACF-Normandie » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».