Vers PIPOL 8

Précarité, exils, asile : clinique hors-les-normes

Vendredi 5 mai 2017 - 20h30 - Rouen

Dimanche 2 avril 2017, par MB // ACF-NORMANDIE


L’ACF-Normandie vous invite à une soirée :
Vers PIPOL8

« Précarité, exils, asile : clinique hors-les-normes »


Accueillir les maux de sujets poussés à l’exil, et leur permettre qu’ils se transforment en mots impose de tenir compte de la précarité de leur situation et de l’urgence qui lui est corrélée.

Précarité car rien ne garantit à ces sujets qu’ils obtiendront une place dans le pays où leur demande d’asile ou de régularisation est enregistrée. Et quand la décision administrative n’accorde pas cette place, ils sont précipités dans l’absence de toute inscription : sans-papiers.

L’urgence se décline d’une part en urgence administrative qu’imposent les démarches en vue de la régularisation d’un statut et d’autre part en urgence subjective liée aux traumatismes, tant physiques que psychologiques. Mais c’est également une autre urgence que rencontrent ceux qui reçoivent ces sujets : ils ne savent jamais de combien de temps ils disposeront avec ces migrants avant qu’ils aient à changer d’hébergement, de région, de pays.

Une orientation clinique . Il s’agit de permettre à chacun, qu’il soit demandeur d’asile, réfugié, en recherche de régularisation ou sans-papier de retrouver les signifiants maîtres de son histoire, ceux qui l’ont poussé sur la route de l’exil, en isolant ce qui lui revient, afin qu’il s’extraie du tourbillon de la mondialisation qui menace de le faire disparaître. Informée de ces données, une équipe de travailleurs de la santé mentale1, exerçant dans un centre dédié à la précarité, accueille, oriente et accompagne ces sujets que les discours actuels traitent souvent avec méfiance quand ils ne font pas l’objet d’un discours paranoïaque.

Cette soirée préparatoire aux Journées PIPOL 8 du 1 et 2 juillet 2017 à Bruxelles, est l’occasion pour cette équipe d’interroger sa pratique auprès des plus précaires et d’en discuter avec les participants.

Valérie Pera Guillot
Avec des membres de l’équipe PASS Psy et de l’équipe mobile psychiatrie précarité du Nouvel Hôpital de Navarre à Evreux

Note :
1 Carole Aberce, Astrid Beaumet, Fanny Bibet, Béatrice Bouttier, Véronique Briant Léger, Cyprien Enos, Gints Garlejs, Sandrine Montury, Sandra Oudard, Valérie Pera Guillot, Isabelle Ressencourt, Vivien Sauvage et Valérie Vicomte.

Cette soirée aura lieu vendredi 5 mai à 20h30

Maison de la psychanalyse en Normandie,
48 rue l’Abbé de l’Epée, à Rouen (76).
Consulter le plan d’accès ».

Télécharger l’affiche :

JPEG

Revenir à L’ACF-Normandie » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».