CPCT - Paris

Les rendez-vous cliniques 2015-2016

Les samedis 16 janvier, 9 avril, 11 juin - après-midi - Paris

Dimanche 28 février 2016, par MB // Evènements d’hier


CPCT - Paris - Les rendez-vous cliniques 2015-2016

Les trois temps du CPCT :

La consultation, le traitement et le moment de conclure


Freud n’envisageait pas d’engager un traitement sans avoir entrepris au préalable un « sondage1 » du cas. Il s’agissait pour lui, en cette occasion de déterminer s’il était ou non approprié à la psychanalyse.

D’emblée donc, le traitement psychanalytique s’associait à une « période probatoire2 » et Freud de rappeler à tous ceux qui voulaient aller vite en besogne, qu’il existe, dans le cas des névroses, une « nécessaire proportionnalité entre le temps, le travail et le résultat3 ». L’« atemporalité » des processus inconscients et la « lenteur avec laquelle s’effectuent les processus animiques en profondeur4 » y sont pour quelque chose. Ainsi, s’efforcer, quand on est patient, d’exploiter au mieux le temps du traitement en préparant son récit, ne ferait que contrevenir à la règle fondamentale de l’association libre.

Il convient donc de laisser du temps au patient. Comment le dira Lacan, « il faut attendre. Il faut attendre le temps nécessaire pour que le sujet réalise la dimension dont il s’agit sur le plan du symbole, c’est-à-dire dégage (...) la durée propre de certains automatismes de répétition, ce qui leur donne en quelque sorte valeur symbolique5. » Pour autant ce temps-pour-comprendre6 n’a pas vocation à s’éterniser. Freud reconnaissait lui-même que s’il avait eu du mal, dans ses jeunes années, à attacher ses patients au dispositif analytique, il rencontrait à la fin de sa pratique la difficulté inverse : mener les cures à leur conclusion.

Au CPCT, passé l’instant de la consultation, les patients se voient proposer un traitement limité dans le temps. Le patient sait d’emblée que le traitement n’ira pas au-delà de 16 séances. Ce dispositif met en jeu une tension temporelle7 qui fait signe au terme du traitement. Le pari que nous faisons au CPCT est que la patient sera en mesure, passé le temps pour comprendre, de se saisir subjectivement de ce moment de conclure. Que cette fin fixée par avance sera l’occasion pour lui de s’assumer personnellement comme sujet de son histoire.

Trois rendez-vous sont proposés :
- 16 janvier : « La consultation »
- 9 avril : « Le traitement »
- 11 juin : « La moment de conclure »

Notes :
1 Freud S., « Sur l’engagement du traitement » in La technique psychanalytique, Paris, PUF, 2007, p 94
2 Ibid.
3 Ibid., p 99
4 Ibid., p 100
5 Lacan J., Le Séminaire, livre I, Les écrits techniques de Freud, Paris, Seuil, 1975, pp 314-315
6 Ibid.
7 Lacan J., « Le temps logique et l’assertion de certitude anticipée » (mars 1945) in Ecrits, Paris, Seuil, 1966


- Samedi 16 janvier :

L’instant de voir,

le premier moment de la rencontre

avec Philippe Lacadée


Le temps est un nœud de la subjectivité. Entre situations d’urgence et inertie de la jouissance. Comment manier le temps pour s’en faire un allié ?
A partir de la discussion à partir de cas cliniques, il sera remarqué que l’instant de voir résulte d’un acte.

- Samedi 9 avril :

Un traitement qui compte

avec Serge Cottet


Au CPCT, le temps est très compté – pas plus de 16 séances pour déposer une souffrance, aborder une question, traiter une difficulté...
Véritable défi aux rêves d’éternité et à l’inertie de la répétition, cette série limitée permet de suivre au plus près l’avancée de chacun, d’apprécier la dynamique du transfert, d’isoler les moments clés du traitement. Une occasion unique pour saisir comment la psychanalyse opère.
Qu’est-ce qui se joue dans ce temps pour comprendre ? Comment en faire un temps qui compte ?

Serge Cottet nous accompagnera avec un exposé et ses commentaires desquatre cas cliniques présentés.
Nous aurons du temps pour échanger et débattre.

Ces rendez-vous cliniques ont lieu à Paris les samedis 16 janvier, 9 avril, 11 juin de 14h à 18h

- 16 janvier et 9 avril :
92 bis, Boulevard du Montparnasse
75014 - PARIS
Métro : Montparnasse ou Vavin
Consulter le plan d’accès »

-  11 juin :
Institut protestant de Théologie
83, Boulevard Arago
75014 PARIS
Consulter le plan d’accès »
Métro : Saint-Jacques ou Denfert-Rochereau

Entrée :
- Individuel :
50 euros pour un rendez-vous (140 euros pour les trois rendez-vous)
- Etudiants de moins de 26 ans ou demandeur d’emploi :
30 euros pour un rendez-vous (70 euros pour les trois rendez-vous)
- Formation permanente ou formation médicale continue :
90 euros pour un rendez-vous (250 euros pour les trois rendez-vous)

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de : Association CPCT-Paris
Chèque à adresser à :
CPCT-Formation, 20 allée des frères Voisin - 75015 Paris

Renseignements :
01 40 22 01 69

Télécharger le dépliant et le bulletin d’inscription (en cliquant sur l’image) :

Revenir à l’Accueil du site ».
Accéder directement à l’Agenda ».