L’Éditorial de la déléguée régionale de l’ACF-Normandie

De l’ECF vers l’ACF... et de l’ACF vers Rio de Janeiro

Janvier 2016

Vendredi 1er janvier 2016, par BB // ACF-NORMANDIE


Chers lecteurs,

Une nouvelle année commence qui voit arriver un nouveau Comité Régional pour notre ACF en Normandie, avec une nouvelle Déléguée régionale et des nouvelles équipes ! Laissez-moi d’abord remercier chaleureusement Marie-Claude Sureau pour le travail accompli ces deux dernières années. Nous allons poursuivre dans la même direction. Nous allons continuer à creuser nos sillons selon trois axes.

Tout d’abord et avant tout, l’ECF : c’est de l’ECF que nous tenons notre orientation lacanienne, c’est elle qui garantit ce qui relève de la formation du psychanalyste, en son cœur il y a le plus brulant de l’actualité de la psychanalyse, le plus précieux de l’enseignement des Analystes de l’Ecole nommés par la commission de la passe. Justement, vous êtes invités à vous inscrire dès le 3 janvier à la Journée Question d’Ecole, qui aura lieu le samedi 23 janvier à Paris sur le thème « Passe : le moment présent. Six premiers témoignages. Comment parlent les corps ». Nous pourrons y entendre les témoignages des AE dont nous avait privé l’abominable 13 Novembre.
Nous aurons l’occasion en 2016 d’entendre plusieurs interventions d’AE, ici en Normandie. Notez tout de suite dans vos agendas la venue à Rouen de Laurent Dupont, AE, le 22 mars à l’invitation de l’Antenne clinique. Nul doute que l’ACF se joindra à cette invitation.
Nous avons également prévu d’interroger la question de la garantie : Qu’est-ce que la commission de la garantie dans l’ECF ? Qu’est-ce que la garantie concernant la formation de l’analyste ? Qu’est-ce qui fait garantie en psychanalyse ? Qu’en est-il du « désir de contrôle » en Normandie ? Sachez que nous solliciterons nos collègues AME (Analyste Membre de l’Ecole) nommées par la commission de la garantie de l’ECF, nous solliciterons aussi un membre de la commission de la garantie. Il faut que le vent qui souffle de l’Ecole viennent nous décoiffer ! Affirmer toujours plus la présence de l’Ecole, trouver à l’incarner de la bonne façon, telle sera notre priorité. Le Séminaire interne ira dans ce sens. Nous étudierons le séminaire d’Eric Laurent « Parler lalangue du corps ». Un cartel s’est constitué pour soutenir ce travail. Les cartels de l’ECF relèvent de la politique de l’Ecole au sein de l’ACF et le travail de mise à ciel ouvert de leurs productions sert de pilier à l’ACF.

Notre second axe concerne l’adresse au public éclairé, et même au « public tout court », selon le mot de Christiane Alberti, la Présidente de l’ECF. Comment toucher les professionnels, les analysants à venir, la fougue de la jeunesse, les artistes, tout ceux qui veulent respirer, qui ont la passion des lettres, de la science, des Lumières, tout ceux qui sont aux prises avec leur symptôme et veulent en savoir quelque chose ?
Pour cela, nous avons notre site, notre page Facebook, notre liste de diffusion – nous devons continuer à les « nourrir » de textes vifs, d’échos de nos séminaires, des rencontres que nous organisons, de nos goûts, et de tout ce qui se passe dans le Champ freudien. Considérons ces outils comme une extension de notre politique éditoriale, au côté de notre Bulletin Letterina. Vous découvrirez prochainement un nouvel objet qui se substituera à l’actuel Courrier. Nous verrons ce qu’il produira comme effet de sens – métaphore oblige.
Nous avons à poursuivre le travail autour des champs connexes à la psychanalyse : Cinéma, Théâtre, Littérature, Arts Plastiques, Sciences, Droit, Médecine, Philosophie etc. Toute initiative dans ce sens sera activement soutenue par le Comité régional. Nous disposons d’une Librairie où vous pouvez acheter les dernières publications du Champ freudien et bientôt nous aurons une Bibliothèque dans notre Maison de la Psychanalyse en Normandie, si accueillante au cœur du Vieux Rouen. Nous saurons en faire bon usage.

Notre troisième axe s’attache aux Institutions, à la présence du discours analytique dans les institutions de soin, à la nouvelle clinique qui s’y invente quotidiennement. Les Pouvoirs publics nous ont gravement contesté la légitimité de cette présence. Nous continuerons à tout faire pour transmettre au plus grand nombre cette nouvelle clinique, son efficace, sa richesse conceptuelle, sa fécondité pour les institutions et les sujets qu’elles accueillent. C’est d’ailleurs cet accueil qui est aujourd’hui menacé. Nous saurons prendre nos responsabilités pour le défendre, de la place qui est la nôtre. Là encore prenez vos agendas et réservez votre Samedi 11 juin, car nous organiserons au Havre une journée de travail consacrée aux « Enfants singuliers, Institutions dérangées. Les nouveaux spectres de la clinique. Qu’en dit la psychanalyse ? » Nous y accueillerons Mariana Alba de Luna, membre de l’ECF et vice-présidente de l’Association La Main à l’oreille que beaucoup d’entre vous connaissent. Nous y accueillerons aussi deux de nos collègues, psychanalyste en Espagne, membres de l’ELP qui travaillent à Saragosse, Gracia Viscasillas et Pedro Gras. Ils nous transmettront le travail qu’ils font dans leurs institutions. D’ici là, vous pouvez vous inscrire à la première Journée d’étude organisée par la FIPA (Fédération des Institutions de Psychanalyse Appliquée) qui aura lieu à Bordeaux, le samedi 12 mars sous le titre « Problèmes actuels de la psychanalyse appliquée ».

Laissez-moi à présent vous présenter tous ceux qui vont œuvrer pour soutenir ce travail d’Ecole, dans notre ACF en Normandie.

La Déléguée régionale : Marie-Hélène Doguet-Dziomba.
Le comité régional :
secrétariat de Rouen : Lydie Lemercier-Gemptel, Bertrand Barcat et Christelle Pollefort ;
délégation du Havre : Martine Desmares, Marie-Hélène Doguet-Dziomba ;
délégation de l’Eure : Catherine Grosbois ;
délégation du Calvados et de la Manche : Hervé Desprez + la déléguée aux cartels de l’ECF, Marie-Claude Sureau.
Serge Dziomba sera responsable du Séminaire interne.

Un nouveau pôle multimédia est constitué regroupant le site et ce qui viendra remplacer le Courrier : Bertrand Barcat continuera avec Martine Beuzelin à s’occuper du site et de la page Facebook, Elodie Guignard avec Elise Fouilleul s’occupera de notre nouvel objet. Marie-Hélène Doguet-Dziomba s’occupera du travail éditorial. Thierry Desmares poursuivra la mise en œuvre de la liste de diffusion.

Le Bulletin Letterina est confié à Marie-Hélène Pottier.
La Librairie sera organisée par Nathalie Hervé-Diop.
La Bibliothèque sera sous la responsabilité d’Eric Guillot.
Enfin Christelle Pollefort s’occupera de la Maison de la psychanalyse en Normandie.

Je terminerais ce tour d’horizon en vous disant pourquoi je vais à Rio de Janeiro, au Congrès de l’AMP en avril prochain. J’y vais bien-sûr parce que je n’y suis jamais allée. Mais surtout j’y vais parce qu’il est vital pour la psychanalyse que les collègues de toutes les Ecoles puissent élaborer ensemble ce qu’est cette pratique aujourd’hui ; et pouvoir le faire de façon plus authentique à partir de la perspective que nous a laissé Lacan dans son tout dernier enseignement telle que Jacques-Alain Miller l’a éclairée. C’est d’autant plus vital dans ce temps que nous traversons, marqué par ce que Roland Barthes nommait « la poisse » – ce qui pèse, ce qui englue, ce qui ralentit. Ce temps propice à la tyrannie et au déchainement de la pulsion de mort sous ses formes les plus hideuses. C’est pourquoi j’incite les membres de l’ACF à venir eux-aussi à Rio. Que l’esprit de la psychanalyse soit avec nous en 2016 !

Marie-Hélène Doguet-Dziomba,
Déléguée régionale de l’ACF-Normandie

Revenir à L’ACF-Normandie » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».