Conférence - discussion de Bertrand Lahutte

Politiques de la psychanalyse ? Questions, décisions, conséquences.

Samedi 20 Septembre - 14h30 - Rouen

Mardi 16 septembre 2014, par MB // Evènements d’hier


L’Association Cause Freudienne en Normandie a le plaisir de recevoir Bertrand Lahutte, psychanalyste, psychiatre, membre du conseil de l’Ecole de la Cause Freudienne (ECF) pour son assemblée consultative. Au préalable il propose une conférence et une discussion, ouvertes à tous :

Politiques de la psychanalyse ?

Questions, décisions, conséquences.


Comment lire le pluriel de ce titre ?
Étonnante interrogation, quand le terme « politique » invite plus spontanément à l’unicité, ne serait-ce qu’à considérer sa définition. Le politique se réfère à l’exercice d’un pouvoir souverain, dans un domaine donné. La politique, elle, s’offre davantage à la polémique, c’est un fait établi…
Mais c’est davantage l’interrogation d’une politique possible dans et pour la psychanalyse qui arrête notre attention. Nous le savons, la question ne saurait être occultée. Elle a accompagné l’histoire de la psychanalyse depuis son acte de naissance, sous un vocable particulier : le combat, la guerre. Il s’agit d’une dialectique particulière, qui nous renvoie aux événements, et tout d’abord aux conflits qui ont jalonné son histoire. Mais le combat concerne également les institutions, et par extension, nous amène à considérer les incidences du discours analytique sur la société.
L’Ecole de la Cause Freudienne n’y échappe pas et doit répondre aux attaques qui sont adressées à la psychanalyse, qu’elles soient déclarées ou non (l’épidémie réglementaire n’en étant pas l’un des moindres avatars)… L’École a su démontrer la promptitude de sa réponse ; ainsi que son efficacité. Celle-ci tranche parfois, par sa vivacité, avec le véritable danger à venir pour la psychanalyse : celui de disparaître, dans un souffle, sous l’effet lénifiant de ses dérives et transformations… L’histoire, à nouveau, peut nous enseigner sur cela.
Ainsi, le combat – ou sa perspective – n’est jamais loin dans l’engagement qui est le nôtre. Cependant, derrière cette formulation guerrière invitant à l’action, nous devons nous interroger, nous interroger sur les enjeux, sur les perspectives, sur la direction, bref, sur les implications de ce qui s’active de façon syntone et orientée par l’acte analytique : l’action lacanienne.

Samedi 20 septembre 2014 de 14h30 à 15h30
Accueil à 14h

Hôtel des Sociétés savantes
190, rue Beauvoisine – Rouen (76)
Consulter le plan d’accès.

Participation aux frais : 5 euros

Renseignements :

Marie-Claude Sureau

On peut télécharger l’affiche

Revenir à l’Accueil du site ».
Accéder directement à l’Agenda ».