Conférence-débat avec Philippe Lacadée

« D’où vient le malaise adolescent à l’école ? »

Mercredi 24 septembre 2014 - après-midi - Verneuil-sur-Avre (27)

Dimanche 14 septembre 2014, par MB // Rencontres d’hier


Conférence de Philippe Lacadée
Après coup d’une vraie rencontre...



Le 24 septembre, l’ACF-Normandie avait invité Philippe Lacadée à Verneuil-sur Avre pour parler du malaise des adolescents à l’école. Ce fut un évènement, qui a mobilisé 110 personnes : conseillers principaux d’éducation, psychologues, psychiatres, orthophonistes, infirmiers, éducateurs, professeurs, conseillers d’orientation, etc. Des membres du CIEN et du laboratoire « Au bor’D m’O » qui avait préparé cette rencontre, ont accueilli le public dans la grande salle du Collège de Wlaminck, sous un beau soleil.

Philippe Lacadée a su pendant près de deux heures parler des « souffrances modernes des ados » et leur usage particulier de la langue - parcourant les chemins par lesquels nos collèges pourraient incarner ces lieux et ces liens que recherchent les adolescents « pressés de trouver, comme le formule Arthur Rimbaud, le lieu et la formule1 ». Avec des illustrations tirées de son expérience, mais aussi de la vie quotidienne, de la vie politique, et non sans les mathèmes que Lacan nous a laissés, il a pu avec humour et sérieux à la fois, transmettre à chacun qui l’écoutait ce que la psychanalyse nous enseigne au sujet de l’adolescence, avec Freud et Lacan.

Cette conférence avait été préparée par le laboratoire du CIEN « Au bor’D m’O » qui s’est réuni tout au long de l’année précédente pour échanger, partager les questions que la rencontre avec les adolescents soulève pour chacun. C’est l’intérêt que Lena Cariou, CPE au Collège, et plusieurs professeurs ont manifesté, qui a rendu possible que la psychanalyse s’invite au Collège. Merci à eux !

Je pense que cette conférence a constitué un véritable acte, qui modifie quelque chose pour ceux qui sont venus l’écouter. Ce moment ne sera certainement pas sans conséquences. Philippe Lacadée a suscité un certain enthousiasme chez ses auditeurs, et le désir de poursuivre dans nos lieux un travail à plusieurs. Sans rebuter son public, il a su aussi introduire des concepts et des notions plus complexes, peut-être suivant les indications qu’il a citées de Lacan au sujet de l’enseignement, nous proposant –comme aux élèves- « des problèmes qui nous dépassent légèrement » ? Certains m’ont témoigné après coup du soutien apporté aux « petites inventions » nécessaires au quotidien auprès des sujets que l’on reçoit, et « de ce qui fait la joie dans notre travail2 » ! Au-delà de notre cercle de professionnels, la présence d’élus municipaux a permis une certaine diffusion de l’intérêt qu’a suscité cette conférence. N’est-ce pas une bonne façon de faire parler de la psychanalyse dans la cité, de susciter une curiosité pour ce qu’elle est comme praxis ?

Enfin, dans notre champ, je voudrais témoigner d’un effet subjectif. Cette rencontre, que l’ACF-Normandie a rendue réalisable, me donne envie d’encourager nos jeunes collègues à se rapprocher de l’ACF et pourquoi pas, demander à en devenir membre. Etre membre de l’ACF, c’est aussi cela : soutenir le désir de faire connaître la psychanalyse. Ce que ce tout nouveau travail avec le CIEN m’a permis entre autres d’apercevoir, c’est la chance que constitue la psychanalyse pour affronter le réel que la rencontre avec les adolescents ne manque pas de faire surgir. Les professeurs ont pu nous témoigner de cet insupportable qui risque toujours de renforcer chez chacun des positions défensives, et conduire au rejet de l’adolescent qui dérange.

Suite il y aura, sans aucun doute, donc à bientôt !

Laurence Morel, membre de l’ACF, pour le laboratoire « Au bor’D m’O »

Notes :
1 Arthur Rimbaud, « Vagabonds », Illuminations, 1873-1875. « Et nous errions, nourris du vin des cavernes et du biscuit de la route, moi pressé de trouver le lieu et la formule. »
2 Jacques Lacan, « Allocution sur les psychoses de l’enfant », Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 369.


L’Association Cause Freudienne en Normandie, le laboratoire CIEN « Au Bor’D m’O », et le Collège Maurice de Vlaminck de Verneuil-sur-Avre ont le grand plaisir de recevoir Philippe Lacadée, psychanalyste à Bordeaux et membre de l’École de la Cause Freudienne.

Sous ce titre,

« D’où vient le malaise adolescent à l’école ? »


Philippe Lacadée viendra nous parler du malaise présent à l’école aujourd’hui.

Voici l’argument de sa conférence :
"Il est courant de dire qu’il y a un malaise dans l’école aujourd’hui. D’où vient-il ? Qu’en disent les professeurs et qu’est-ce qui agite certains jeunes, qui rend si difficile d’être présent à l’école ?
Être présent à l’école sera examiné aussi bien du côté de l’élève que du professeur. L’école est une chance d’offrir la transmission nécessaire à saisir ce que c’est que de vivre ensemble pas sans le savoir.« Philippe Lacadée à travaillé pendant 35 ans en qualité de psychiatre à l’hôpital de jour pour adolescents »La demi-lune« près de Bordeaux. Il est directeur de la collection  »je est un autre" aux éditions Michèle et est l’auteur de nombreux livres, dont notamment Vie éprise de parole, fragments de vie et actes de parole, et La vraie vie à l’école ; la psychanalyse à la rencontre des élèves et des professeurs. Ces deux livres ont été le support des échanges de l’atelier « Adolescence » qui s’est réuni tout au long de l’année, groupe composé de divers professionnels en prise avec le malaise des adolescents.

Nous vous invitons à venir nombreux écouter Philippe Lacadée et à discuter avec lui lors de cet après-midi du 24 septembre. Nous pourrons notamment l’interroger sur les questions que nous posent aujourd’hui les adolescents : Que viennent chercher aujourd’hui des élèves à l’école ? Comment répondre au malaise de certains adolescents ? Comment tirer les élèves de positions solitaires dans lesquelles ils sont parfois enfermés, de positions de refus de savoir ? Que peuvent les adultes aujourd’hui pour les adolescents ?...

Cette conférence sera prolongée par une librairie autour des ouvrages de Philippe Lacadée. Elle sera suivie d’un cocktail.

Mercredi 24 septembre 2014 de 14h à 17h
(accueil à partir de 13h30)

Collège Maurice de Vlaminck, 328 avenue Maurice de Vlaminck, Verneuil-sur-Avre (27)

Plan d’accès

Participation aux frais : 5 euros
(gratuit pour les enseignants du collège de Verneuil-sur-Avre)

L’inscription est nécessaire. Le nombre de place est limité.

Inscription et renseignements :

Laurence Morel 06 76 48 59 41


ou

Léna Cariou 02 32 32 21 63

On peut télécharger l’affiche et le bulletin d’inscription

Affiche conférence-débat Verneuil 24 septembre
argument et inscription à la conférence-débat-Verneuil-24 septembre

Revenir à l’Accueil du site ».
Accéder directement à l’Agenda ».