Projection-débat du film d’Ivàn Ruiz

D’autres voix - Un autre regard sur l’autisme

Mardi 6 mai - Fécamp

Mercredi 2 avril 2014, par MB // ACF 2013-14 : les archives


D’autres voix, un autre regard sur l’autisme est un film à ne pas manquer.

Ce film poétique est bien plus qu’un documentaire sur l’autisme. Ivan Ruiz, psychanalyste à Barcelone et père d’un petit garçon autiste, en est le réalisateur. Voici ce qu’il nous dit : « Ce film a été une façon de transformer le traumatisme vécu en un objet beau, où la beauté soit présentée. Je voulais que les gens parlent de leur rencontre avec l’autisme. Et pour que cela puisse être entendu par le public, placer un voile qui permette de le recevoir. Je me suis rendu compte après le tournage qu’en fait ce film ne parle pas d’autisme mais de la subjectivité de chacun. Même non concernées par l’autisme, les personnes sortent touchées, émues. Cela a été une rencontre. Et la scène finale avec la danse et la musique montre tout ce qui se passe dans une relation thérapeutique ou non, lorsque la subjectivité est engagée. L’art est partie prenante, ainsi que le désir et l’engagement fondamental de toute l’équipe qui a fait sien ce projet. »

Le film nous fait entendre un entrelacs de voix : la parole de parents, grands-parents, qui témoignent au plus près de leur détresse mais aussi de la vitalité reconquise à partir d’un consentement à la singularité de leur enfant, comment le lien a pu se construire avec lui et leurs inventions quotidiennes pour l’aider à progresser – la parole de psychanalystes – la parole d’Albert qui nous parle de son « asperger » mais aussi de son « caractère » avec une lucidité extraordinaire. Albert nous guide dans son labyrinthe du langage et ce qu’il nous enseigne est « fantastique, incroyable, fascinant, merveilleux, brutal, précieux, acoustouflant » pour reprendre ses propres termes. Ce film « acoustouflant » nous montre quelque chose de fondamental à propos de la subjectivité et de la singularité de chacun. Il concerne tout le monde, depuis les personnes autistes et leurs familles et amis, depuis tous les professionnels qui s’occupent d’enfants en difficulté jusqu’au simple citoyen.

Mardi 6 mai à 19h à Fécamp (76)

La projection est organisée par l’Association Cause Freudienne en Normandie. Elle sera suivie d’un débat avec la salle et avec Mariana Alba de Luna, psychanalyste, l’une des responsables de La main à l’oreille - une association créée par des parents et amis de personnes autistes avec pour objectif de promouvoir une approche qui prenne en compte leur subjectivité et accueille leurs inventions.

Cinéma Le Grand Large
Place Bellet
76400 Fécamp ‎
Consulter le plan d’accès »

Entrée : 5 euros.

Revenir à L’ACF-Normandie » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».