Antenne clinique — Session 2012-13

Du droit de désirer en vain au droit de jouir sans entraves – Quelles conséquences pour la cure

Vendredi 5 avril – Rouen

Vendredi 8 mars 2013, par BB // Session 2012-13


Nous débattrons avec Monique Amirault, psychanalyste, membre de l’École de la Cause freudienne, enseignante au Programme d’études cliniques à Angers, à la suite de sa conférence sur le thème Du droit de désirer en vain au droit de jouir sans entraves – Quelles conséquences pour la cure.

Le désir, disait Freud, est indestructible. Pourtant, au XXIe siècle, avec l’appui de la science et de la marchandisation généralisée, les désirs sont devenus des droits, selon la proposition simple et lumineuse de Jacques-Alain Miller. Ce désir freudien, comme le désir lacanien « qui est manque », disait Lacan en 1962, serait-il relégué au magasin des accessoires ? Survivra-t-il au droit à jouir contemporain ?

C’est une question que les analystes ont à examiner, une question au regard de laquelle ils ont à situer leur pratique, au-delà de l’oedipe, mais orientée par le réel.

Vendredi 5 avril 2013 à 21 h 20h30.

Hôtel des Sociétés savantes
190, rue Beauvoisine – Rouen (76)
Consulter le plan d’accès.

Entrée libre

Revenir à la Session 2012-13 » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».