Séminaire ACF 2012-13 – Rouen

Atelier Clinique – Cas par cas, la question du nouage

Les jeudi 10 janv., vendredi 15 fév., jeudi 7 mars, vendredi 12 avril et jeudi 2 mai

Vendredi 30 novembre 2012, par BB // ACF 2012-13 : les archives


Cet atelier a pour ambition une mise au travail autour de cas cliniques ou d’œuvres littéraires. Nous souhaiterions proposer une lecture de ces rencontres singulières avec les outils de la clinique borroméenne.

La différenciation entre « maladie de l’Autre » et « maladie de la mentalité », le concept de nomination généralisé aux trois registres du réel de l’imaginaire et du symbolique, les notions de suppléance et de stabilisation, l’idée d’un déclenchement par un dénouage d’une des trois dimensions – tous ces points constituent des repères théoriques précieux.
Ils nous aideront à affiner et à particulariser notre diagnostic ainsi que la construction des cas, à mieux repérer ce qui fait tenir un sujet, et à cerner ce qui est opérant ou non dans le maniement de la cure.

A chaque séance sera exposé un texte questionnant les effets de cette clinique sur notre pratique ; il trouvera un prolongement dans une conversation avec les participants.

Cinq soirées sont prévues : trois auront lieu à Rouen et deux au Havre :

- Jeudi 10 janvier 2013 – Rouen, 21 h.
Valérie Letellier interviendra autour d’ un cas d’enfant : Adam a 5 ans lorsqu’il vient consulter au CMP. Enfant unique, son discours et ses jeux concernent sa fratrie. Sa mère relativise en présentant son petit garçon comme très imaginatif. Quel statut donner à ces propos, à ces frères et soeurs...?

- Vendredi 15 février 2013 – Le Havre, 21 h.
Marie-Claude Lardeux-Majour présentera un cas clinique rendant compte de la direction d’un travail analytique sur 6 années avec un sujet psychotique. Il s’agit d’un homme paranoïaque affligé d’un bégaiement, le travail s’orientant sur le respect de son symptôme. L’auteur interroge les trames signifiantes qui appareillent la jouissance de ce sujet. Quelles suppléances a-t-il trouvées, quels sont les registres Réel, Symbolique, Imaginaire sur lesquels il s’est appuyé pour tenter de faire tenir sa réalité psychique ? Comment le symptôme du bégaiement le prend au corps jusqu’au cœur du langage ? Quel statut a le bégaiement dans sa relation aux femmes, au rapport sexuel impossible ?

- Jeudi 7 mars 2013 – Rouen, 21 h.
Mourad Mansouri présentera un cas clinique issu de sa pratique. Il s’agit d’un homme qui, confronté à une mauvaise rencontre face à un Autre persécuteur, va se retrouver ébranlé sur le plan subjectif. Son activité professionnelle, qui soutient son existence, s’en trouve affectée. La clinique de ce cas va nous montrer la solution du sujet qui lui permet de trouver un arrangement à sa jouissance, et le nouage qui s’est opéré par une nomination de l’imaginaire venant faire suppléance.

- Vendredi 12 avril 2013 – Le Havre, 21 h.
Marie Izard Delahaye présentera un cas clinique intitulé Soutenir l’invention singulière. C’est dans l’urgence que consulte Monsieur X. Moment de dénouage à l’occasion d’une double contingence. Le travail de la cure va permettre de restaurer ce qui jusqu’à lors faisait lien social pour ce sujet.

- Jeudi 2 mai 2013 – Rouen, 21 h.
Lors de cette dernière séance, Valérie Letellier abordera la question de la clinique de l’objet quand il est en place d’un en trop, non extrait de la réalité. Elle s’appuiera sur un passage du livre de Delphine de Vigan Rien ne s’oppose à la nuit, et présentera le travail d’ Anna, une petite fille de 5 ans.

A Rouen :
Hôtel des Sociétés savantes, 190 rue Beauvoisine – Rouen (76)
Consulter le plan d’accès.

Au Havre :
UCID, Hôpital Pierre Janet, 42 rue de Tourneville, Le Havre (76)
Consulter le plan d’accès.

Renseignements :
Pour Le Havre :


Pour Rouen :


ou

Télécharger l’affiche :

Revenir à Séminaires et enseignements » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».