À lire...

Le psychotique et le psychanalyste

Un livre de Jacques Borie

Vendredi 27 janvier 2012, par BB // Lire, Ecouter, Voir


Au fil de ces pages, le lecteur découvrira ce qui se passe à notre époque dans le cabinet d’un psychanalyste, lorsque celui-ci consent à accueillir des sujets psychotiques. Nul voyeurisme ici, mais au contraire le témoignage d’une expérience unique fondée sur une éthique de la parole.

À l’heure où le discours sur la folie tend à disparaître, et avec lui le traitement humanitaire et social qui a longtemps prévalu, ce livre est une preuve vivante qu’il existe au moins un lieu où le sujet peut adresser sa souffrance et, à partir de là, engager un travail pour construire une solution qui permette tout simplement de lui rendre la vie possible. En effet, pour chaque cas, le psychanalyste est amené à inventer un dispositif adéquat qui tienne compte à la fois des exigences de l’Autre auquel le sujet à affaire, et de la jouissance qui est en jeu pour lui.

À mille lieues de tout objectif normalisateur visant à éradiquer ce qui cloche, l’analyste est un orfèvre qui place au cœur de ce qui constitue la dynamique de l’expérience le réel propre au sujet. On ne sort pas indemne d’une telle lecture qui mène à découvrir à quoi peut tenir une existence, souvent à pas grand-chose – quelques détritus, un mot que l’on invente, une image que l’on construit…

Ces pages démontrent qu’est possible, au un par un, un traitement de la folie, qui trouve son fondement dans l’expérience inaugurale que Freud inventa, il y a de cela plus d’un siècle avec des sujets névrosés, et que Jacques Lacan, à sa suite, fonda en raison. C’est cette boussole qui, ici, oriente la pratique.

Jacques Borie est psychanalyste, membre de l’École de la cause freudienne (ECF) de la New Lacanienne School (NLS) et de l’Association Mondiale de Psychanalyse (AMP), psychologue clinicien diplômé de l’Université
Lyon II, coordinateur de la Section clinique de Lyon, enseignant au Programme clinique lémanique (Genève-Lausanne), chargé de cours (Psychanalyse) aux Hôpitaux Universitaires de Genève, Président de l’Association gérant le Centre thérapeutique et de Recherches de Nonette (Puy-de-Dôme) et Superviseur de l’institution communautaire Il Montello (Italie).

Table des matières

Préface - Un asile sur la lagune - François Ansermet
Préambule - Rencontres
Ouverture - Fragments

PREMIÈRE PARTIE : S’orienter dans la pratique
CHAPITRE I - Bref historique
CHAPITRE II - Le transfert comme problème
CHAPITRE III - La psychose aujourd’hui
CHAPITRE IV - Une pratique orientée par le dernier Lacan
CHAPITRE V - Le style qui convient : pragmatique, démocratique, ironique

SECONDE PARTIE : La galerie des inventeurs
CHAPITRE I - Bricoler pour vivre
CHAPITRE II - De la hache au crayon
CHAPITRE III - Armistice
CHAPITRE IV - Moi en Sony
CHAPITRE V - Ombre et lumière
CHAPITRE VI - Urgences
CHAPITRE VII - Faire avec le sans blanc
CHAPITRE VIII - L’autiste, le psychanalyste et le Président

Conclusion
Postface - Ne pas reculer - Jean-Robert Rabanel

Bibliographie
Biographie, etc.
Remerciements

Ce livre est publié par les Editions Michèle dans la collection Je est un autre ; il est disponible en librairie et également en vente sur internet.

Revenir à l’Accueil du site » ou à la rubrique Lire, écouter, voir ».
Accéder directement à l’Agenda ».