Séminaire 2010-11 — Evreux

Une clinique de la modernité

Jeudi 21 octobre 2010, par BB // ACF 2010-11 : les archives


Nous proposons cette année de poursuivre l’interrogation de notre pratique à partir de l’exposé de cas cliniques.

Les changements liés à la modernité bouleversent notre travail auprès des sujets que nous sommes amenés à recevoir. L’hôpital psychiatrique ne fonctionne plus comme lieu de référence pour le traitement de la folie. Nous sommes conduits à rencontrer des patients dans les lieux les plus divers : les foyers, les prisons, les cages d’escalier, la rue...

Parallèlement, deux dimensions du symptôme qui guidaient la pratique clinique s’effacent.
D’une part, le symptôme n’est plus traité dans le registre du sens, de ce qu’il veut dire, d’autre part la dimension de jouissance qui lui est afférente est exclue. Le terme de trouble qui supplante celui de symptôme témoigne de cette évolution. Le discours scientifique a fait éclater l’entité symptôme qui se voit pulvérisée en autant de troubles qu’il existe de molécules médicamenteuses.
Les lieux de traitement ont suivi la même évolution, ils se spécialisent en fonction du trouble qu’ils sont destinés à traiter : centres pour toutes addictions confondues, centres pour auteurs de violences sexuelles, centres pour anxio-dépressifs, centres pour anorexique boulimique, etc.

Face à ces évolutions, qui subordonnent la clinique au progrès scientifique, la dimension singulière qui qualifie chaque individu tend à disparaître. Plusieurs positions se dessinent pour répondre à ces changements. Les unes veulent remettre en selle le discours de maître, imposer un retour à l’ordre du père, à l’idéal. Les autres se targuent de leur modernité en se mettant au pas des progrès de la science et du scientisme qui peut lui être afférent.

Nous nous appuierons sur les orientations que nous offre la psychanalyse lacanienne pour interroger ces pratiques et questionner les effets de la modernité sur notre travail.

Chacune des soirées sera consacrée à l’étude d’un cas clinique, précédée d’une brève introduction théorique reprenant quelques éléments majeurs développés dans le cas.

Ce séminaire est organisé par Valérie Pera-Guillot, membre de l’ECF.

Il aura lieu de 16h30 à 18h00 les lundis 6 décembre 2010, 7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai et 6 juin 2011.

Salle de réunion de l’USN, Secteur 27G03, Centre Hospitalier de Navarre — 27000 EVREUX.
Consulter le Plan d’accès.

Ces soirées sont ouvertes à toutes les personnes du CHS qui souhaitent y participer.
Peuvent également s’y inscrire des personnes extérieures à l’hôpital, après un entretien avec le Dr Pera.

Inscription ou renseignements : 02 32 31 76 30
ou par mail :

Revenir à Séminaires et enseignements » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».

Répondre à cet article